Votre bébé 0-1 an

Gérer le décalage horaire


Votre bébé a enfin trouvé son rythme de croisière et fait ses nuits sans se réveiller, ou presque. Mais ce voyage lointain qui s'annonce avec les vacances ne va-t-il pas le déstabiliser ? Retrouvez les conseils du Dr Béatrice Cochois, pédiatre.

Le décalage horaire pour les moins de 6 mois

  • Les bébés de cet âge supportent assez bien le décalage horaire car leur horloge interne est insensible aux cycles jour/nuit. Ils dorment souvent et pas seulement la nuit ! Ils ont donc peu de risque d'être perturbés par le changement horaire.
  • Bon à savoir : les premiers jours, laisser votre enfant dormir à la demande l'aidera à se caler de lui-même.

Le décalage horaire pour les plus de 6 mois

  • Les enfants plus grands risquent d'être davantage sensibles au décalage horaire. Pour leur permettre de s'adapter progressivement à l'heure locale, il vaut mieux partir au moins dix-quinze jours, en comptant trois à quatre jours d'adaptation pour votre tout-petit.
  • Bon à savoir : décaler progressivement (de quinze minutes environ) le moment du coucher permettra à votre enfant de rattraper l'heure locale.

Et le retour ?

  • Pareil. La mise en phase de votre enfant peut durer quelques jours, le temps qu'il s'adapte à nouveau. Faites-le tenir le plus longtemps possible, mais couchez- le sans tarder si vous voyez qu'il devient grognon.

Conseil +

Préférez un vol de nuit, plus propice au sommeil et qui lui permet donc de récupérer au plus vite.