Grossesse

Epilation à la cire


Epilation à la cire

Epilation à la cire… un oui tiède

Vous aviez l'habitude de vous épiler à la cire mais maintenant que vous savez que votre circulation sanguine fonctionne au ralenti et que tout contact avec une chaleur trop importante vous est déconseillé pour vos jambes, vous hésitez à continuer.
Alors, devez-vous raser ces poils disgracieux ?… Ce n'est pas la meilleure solution. D'une part, ce geste est irritant pour votre peau devenue plus sensible et, d'autre part, vous renforceriez la repousse du poil en le coupant.
Les crèmes dépilatoires, elles, sont moins agressives que le rasoir et donc préférables. Toutefois, comme elles " éliminent " le poil sans l'arracher, le problème de la repousse est identique.
La méthode idéale qui vous assurera des jambes nettes pendant au moins trois semaines, voire quatre (grâce aux produits postépilatoires qui retardent la repousse) reste l'épilation… mais pas à la cire chaude, car elle peut entraîner une importante dilatation des petits vaisseaux capillaires. En revanche, vous pouvez fort bien vous épiler (ou vous faire épiler) à la cire tiède. Aujourd'hui, les instituts de beauté et la plupart des marques spécialisées proposent cette version rafraîchie. Si vous préférez réaliser vous-même votre épilation, vous trouverez de nouvelles cires, essentiellement à base de miel ou de sucre (85 %) et de résines végétales. Elles se réchauffent au four à micro-ondes ou au bain-marie et restent souples et faciles à utiliser même à basse température. Autre avantage, si quelques petits morceaux de cire restent sur votre peau, vous les enlèverez facilement à l'eau.
L'épilateur électrique constitue aussi une solution efficace.
Quant aux séances d'épilation définitive, en revanche, mieux vaut ne pas y penser ! L'imprégnation hormonale est telle qu'elle modifie le phénomène de cicatrisation.