Votre bébé 0-1 an

Diversification : 3 conseils pour réussir


Entre 4 et 6 mois, votre bébé v de nouvelles saveurs à l'heure de la diversification. Voici nos conseils pour le guider et l'accompagner dans cette grande découverte.

1. Diversifiez en tenant compte de ses goûts

  • Votre tout-petit a le palais beaucoup plus fin que le vôtre. Les récepteurs gustatifs tapissant sa langue s'étendent aussi dans toute sa cavité buccale. Donc… proposez-lui un seul aliment à la fois pour éveiller son goût. Ainsi, il distinguera bien les nouvelles saveurs… et vous, ses préférences.
  • N'ajoutez ni sel ni sucre. Si les préparations vous semblent fades, lui les apprécie. Vous éviterez ainsi de surcharger ses reins et de le prédisposer à un fort penchant pour le sucré.

2. Procédez en douceur

  • N'insistez surtout pas s'il refuse la courgette ou un autre aliment, proposez-lui à nouveau deux semaines plus tard. Si c'est la texture qui lui déplaît, mélangez-la à son biberon de lait. Proposez en petites quantités (2 à 3 cuillerées à café) des légumes cuits, bien mixés. Et laissez-lui 2 à 3 jours pour s'habituer à ce nouveau goût. Petit à petit, vous augmenterez la quantité des nouveaux aliments.
  • Dans un premier temps, préférez les légumes doux au goût, telles la pomme de terre ou la carotte. Evitez choux, poireaux, petits pois, navets, poivrons et salsifis, forts en goût ou susceptibles de donner des gaz. Il adorera la pomme, la poire et la banane, en compote. Vers le 7e mois, proposez-lui des fromages doux, comme le gruyère, le fromage blanc et le yaourt.
  • Les féculents peuvent être introduits dès 4-6 mois. Faites-lui découvrir la saveur de la pomme de terre (20 à 30 g), que vous mélangerez à sa soupe de légumes. Proposez-lui également 4 cuillères à café de pâtes ou de riz en remplacement de sa purée.

3. Ne faites pas de forcing alimentaire !

  • Quand il avale sa cuillerée de purée, ce n'est pas pour faire plaisir à sa maman, c'est pour son bien ! Et ce n'est pas en mangeant qu'il prouve qu'il vous aime… Il ne mérite pas non plus un biscuit parce qu'il a avalé son velouté de petits pois… L'alimentation ne doit donner lieu à aucune forme de chantage. Si ça bloque, n'insistez pas et recommencez un peu plus tard. Des expériences menées sur des nourrissons en période de diversification alimentaire ont démontré qu'ils refusaient en moyenne un aliment sept fois pour finir par l'accepter la huitième. Alors, un peu de patience.

Mois par mois : quels nouveaux aliments ?

Ses premières recettes.